Ce qui change en 2018 :

A chaque nouvelle année son lot de nouveautés ! En voici une petite liste ! 

 

Hausse du prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie augmenteront en moyenne de 6,9 % au 1er janvier, du fait notamment de la hausse d’une taxe, selon une délibération de la Commission de régulation de l’énergie. Hors taxes, les tarifs augmenteront en moyenne de 2,3 % au 1er janvier, reflétant la hausse des prix du gaz sur les marchés de gros.

 

Chèque énergie pour les plus démunis

Les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz sont remplacés par le « chèque énergie ». Il devrait aider 4 millions de ménages en situation de précarité à payer leurs factures. D’un montant de 150 euros en moyenne en 2018, il sera versé au printemps.

Simplification du bulletin de paie.

Le bulletin de salaire simplifié devient obligatoire pour toutes les entreprises.

APL Accession

Le Gouvernement supprime le dispositif d'APL accession.

Fin des cabines téléphoniques 

Les cabines téléphoniques vont définitivement disparaître du paysage français.

11 vaccins obligatoires pour les nouveau-nés Aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, s’ajoutent désormais ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons et la rubéole (le ROR), l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, contre le pneumocoque et le méningocoque C.

Hausse du prix du paquet de cigarette

La prochaine hausse, de 1,10 euro par paquet, est prévue pour mars 2018.

Le stationnement en ville

Les villes ont dorénavant la liberté de fixer le montant de l’amende de stationnement.

Revalorisation du SMIC

Les salariés payés au SMIC percevront 20 euros de plus à compter de ce mois. Le SMIC passe ainsi à 1498,47 euros brut par mois (1188 euros net)

L’ISF devient IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière

Avec ce nouvel impôt, les valeurs mobilières, comme les actions, ne sont plus assujetties à l’impôt sur la fortune.

Introduction d’une « flat tax »

Un prélèvement forfaitaire unique de 30 % est donc mis en place sur l’ensemble des revenus mobiliers, à l’exception du Livret A, du plan épargne en actions (PEA) et des contrats d’assurance-vie de moins de 150 000 euros et gardés plus de huit ans. Les plans épargne logement (PEL) ouverts à partir de janvier y seront donc soumis.

Suppression de la taxe d’habitation

Environ 85 % des ménages (les 15 % restants ne payant déjà pas de taxe d’habitation) verront cet impôt diminuer d’un tiers en 2018. Pour bénéficier de cette baisse, un célibataire ne doit pas dépasser le plafond de 27 000 euros de revenu fiscal de référence ; 43 000 euros pour un couple sans enfant ; 54 000 euros pour un couple avec enfants.

Fin du RSI

Les indépendants verront leur régime social progressivement intégré au régime général et bénéficieront de deux baisses de cotisations (– 2,15 points sur les cotisations famille, et exonération accrue des cotisations d’assurance maladie et maternité)

Crédit immo : domiciliation des revenus encadrée

Resiliation d'assurance emprunteur

Des taux de crédit immobilier encore favorables